Wayne Liu

Contenu

Wayne Liu

TAïwan

Né en 1979, Wayne Liu a partagé ses 20 premières années entre Taïwan et New York. Avec une formation cinématographique à l’origine, il pratique la photographie en autodidacte depuis 1999. Ses œuvres ont été montrées dans des expositions personnelles et collectives à New York, Beijing et Paris et font partie des collections du Musée du quai Branly ainsi que de la Noorderlicht Gallery de Groningen, aux Pays-Bas. Il vit et travaille aujourd’hui à New York.

Liens

This is Belgrade, Serbia

Résidence photographiques 2009

Cela fait dix ans que Wayne Liu utilise la photographie pour documenter la perméabilité entre les faits quotidiens et les souvenirs de son enfance. Pour le musée du quai Branly, et son premier voyage en Europe, Wayne Liu a choisi de réaliser des prises de vue à Belgrade en Serbie, qu’il a identifiée comme la ville d’entrée des premières communautés chinoises en Europe. Son projet porte entièrement sur le marché chinois du « Bloc 70 ».

« Le marché chinois du Bloc 70 a été ma porte d’entrée à Belgrade ? Pendant les embargos commerciaux lors de la guerre avec la Bosnie et le Kosovo, ce sont les Chinois de Belgrade qui pourvoyaient les marchandises bon marché recherchées par les Serbes du quartier. Où est-ce que je me situe dans cette équation, en tant que photographe. »

Se retrouvant totalement étranger au sein de ce marché chinois, il tente de cartographier sa perte de repères. Il observe les éclairages, la lumière du marché et le flux des visiteurs en photographiant à la volée les clients du marché. Cette série témoigne également du trouble de l’artiste face au déclin latent de ce marché, menacé par d’importants investissements étrangers, favorables à la construction de centres commerciaux : « Le visage des marchands a changé, presque disparu… Pourtant le désir de ces marchandises persiste, bien qu’emballées différemment, avec peut-être moins de couleurs vibrantes et une voix plus mécanique pour en donner les prix. Emprisonné dans ces reflets en miroirs de l’offre et de la demande, je suis sans espoir qu’un contact humain puisse soulage ma perte de repères. »

Série réalisée en 2009.