Ils ont vu l'Algérie

Du 24 septembre au 16 décembre 2019

Contenu

Mireille Glodek Miailhe (1921 – 2010), Patriotes algériens devant le tribunal, Blida, 4 février 1952, 1952, lithographie sur papier, don des ayants droit de l’artiste © musée du quai Branly - Jacques Chirac

Ils ont vu l'Algérie

Du 24 septembre au 16 décembre 2019

« J’ai donc vu l’Algérie », écrit le peintre français Boris Taslitzky en 1952, ajoutant : « Pas en touriste. En artiste militant » . (« Six semaines en Algérie », in La nouvelle critique, n° 35, avril 1952).

Mireille Glodek Miailhe et Boris Taslitzky se distinguent d’une longue filiation d’artistes français ayant voyagé en Afrique du Nord, rassemblés sous le vocable de « peintres orientalistes ». Tous deux concèdent avoir été, comme leurs aînés, sensibles à la beauté des paysages et à la lumière intense. Mais ils ne sont pas partis à la recherche de nouvelles sources d’inspiration et excluent tout exotisme. Invités en 1952 par le parti communiste algérien, ils se sont rendus sur place pour témoigner de la souffrance de la population face à la colonisation.

Pendant leur séjour de six semaines en Algérie, Boris Taslitzky et Mireille Glodek Miailhe esquissent plusieurs centaines de dessins. Cet inventaire visuel frénétique décrit le quotidien de nombre d’Algériens, logés dans les bidonvilles d’Alger, Constantine ou Oran. Les deux artistes documentent le travail des dockers et des ouvriers agricoles, ainsi que les réunions politiques qui se tiennent à la veille de la guerre d’indépendance. L’indignation contenue dans leurs dessins exécutés sur le vif jaillit dans les tableaux qu’ils peignent à leur retour à Paris.

Récemment acquises par le musée du quai Branly-Jacques Chirac, ces œuvres ouvrent de nouvelles perspectives au sein de la collection pour interroger l’engagement d’artistes dans les luttes anticolonialistes au 20e siècle.

La présentation des œuvres de Mireille Glodek Miailhe et Boris Taslitzky est organisée dans le cadre de l’exposition 20 ans. Les acquisitions du musée du quai Branly - Jacques Chirac en galerie Jardin du 24 septembre 2019 au 26 janvier 2020.

Rencontre au salon de lecture J. Kerchache

Samedi 14 décembre à 17h

A l'occasion de cet accrochage, rencontre avec Sarah Ligner, Anissa Bouayed, Émilie Goudal et Didier Schulmann sur la manière dont la guerre d’Algérie est abordée dans les collections de musées et les expositions

L'accrochage en images

"Ils ont vu l'Algérie", accrochage en boite arts graphiques du 24 septembre au 16 décembre 2019