© musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Cyril Zannettacci

Fonds documentaires

Contenu

Sur cette page, découvrez quelques fonds documentaires qui constituent les collections de de la médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.

Au sein de ces collections, vous trouverez :

  • Des bibliothèques privées d’ethnologues et d’anthropologues de renom, notamment : Claude Lévi-Strauss, Marcel Mauss, Georges Condominas, etc.
  • Les thèses en ethnologie et anthropologie soutenues en France depuis 1985 dont celles soutenues à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) ;
  • Des fonds scientifiques inédits : notamment des archives sonores d’ethnomusicologues tels que Gilbert Rouget et des archives filmiques ;
  • Fonds privés : ethnologues (Thérèse Rivière, Henry Reichlen, etc.), historiens de l’art (Lucien Stephan, etc.), galeristes (Louis Carré, etc.), administrateurs coloniaux, conservateurs, etc.

Fonds de "A" à "K"

Pierre Amado

Pierre Amado, professeur à l'Ecole des Hautes Etudes et directeur de recherche au CNRS, a gracieusement offert à la médiathèque du musée du quai Branly – Jacques Chirac ses enregistrements sonores.  Réalisés  en  Inde  entre  1950  et  1980,  lors de missions  scientifiques  de  terrain, ce fonds  représente 65 heures d’enregistrements : captations de concerts donnés par les grands maîtres de   la   musique   indienne   lors   de   festivals   (Ravi   Shankar,   Chatur   Lal   etc.),   émissions radiophoniques  et  prises  de  sons  de  grandes  cérémonies.  Certains  de  ces  enregistrements  sont  en  rapport  avec  les  films  qu’il  a réalisés : Le ciel sur la terre - pèlerinages au Gange 1957-1977, Kumbha Melā et Les fêtes de Durga à Calcutta.

Noël Ballif

Docteur en ethnologie (EHESS). - Producteur et réalisateur de cinéma et de télévision, conférencier de l'Alliance française et de Connaissance du monde (en 1992). Le musée conserve des photographies et objets rapportés par Noël Ballif.

Roger Bastide

La médiathèque s'est enrichie d'une collection de 1936 documents issue des travaux du sociologue et anthropologue français Roger Bastide. Notamment connu pour ses recherches concernant les maladies mentales chez les Africains et les Antillais vivant en France, ses ouvrages nous livrent un regard scientifique sur les religions africaines au Brésil et en Afrique.

Franz Boas

« Père fondateur de l'anthropologie américaine » et pionnier de l’ethnographie de terrain, spécialiste du mode de vie des Eskimos et inuits ainsi que des indiens du nord-ouest des USA, les Kwakiutl. 

Louis Carré

Dès 1978, les héritiers de Louis Carré donnèrent à l'Etat  (Archives Nationales : 389AP) une grande partie des archives de ce galeriste qui exposa dans les années 1930 l'art moderne de son temps (Paul Klee, Juan Gris, Picasso, Calder, Léger&). Deux ans après l'ouverture du musée, en 2008, son petit-fils, Patrick Bongers, donna  toutes les archives  concernant les activités de son grand-père liées aux arts non-occidentaux.

Georges Condominas

Le fonds du grand ethnologue Georges Condominas rassemble entre autres 2607 livres et 3196 documents iconographiques.

Francis Corpataux

Francis Corpataux est musicologue et professeur émérite à la faculté d’éducation de Sherbrooke (Québec). En 1989, c’est en pionnier q’il entreprend de répertorier sur le terrain des chants et musiques traditionnels que des enfants et des adolescents se transmettent entre eux ou qu’ils reçoivent par imprégnation des membres de leurs communautés. La totalité de la collection du Chant des enfants du monde qui regroupe plus de 2000 titres collectés par Francis Corpataux est disponible au catalogue de la médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.

Paul Coze

Paul Coze (1903-1974) était un peintre, illustrateur, portraitiste, ethnologue et écrivain français. Le fonds documente les expositions qu’il organisa au musée d'Ethnographie du Trocadéro, et le mât totémique qu'il fit entrer dans les collections. Il éclaire également sur l'oeuvre de Paul Coze en tant que peintre et illustrateur et promoteur de la culture indienne. Il est composé de photographies, coupures de presse, programmes de spectacles, courriers, papiers divers, dessins et affiche.

Jacques Faublée

Après avoir suivi les cours de Marcel Mauss à l’institut d’ethnologie dans les années 1930, Jacques Faublée (1912-2003) rejoint les nombreux bénévoles du musée d’ethnographie du Trocadéro alors en pleine restructuration. Il travaille entre 1933 et 1935 à la photothèque et aux départements Afrique blanche et Afrique noire. Dans ce cadre, l’inventaire qu’il réalise de la collection malgache sera déterminant pour la suite de sa carrière puisqu’il se passionne pour la Grande île dont il devient spécialiste. Il sera responsable de la section Madagascar du futur musée de l’Homme entre 1935 et 1949.
 
En revanche, le fonds Faublée conservé au musée du quai Branly - Jacques Chirac (donnée par sa fille en 2005), concerne essentiellement la mission de 1935-1936 menée par Thérèse Rivière et Germaine Tillion dans l’Aurès. L’ensemble comprend près de 6000 photographies et les seules archives encore existantes sur cette mission. Jacques Faublée a durant toute sa vie précieusement conservé les archives de Thérèse Rivière - dont il avait été l’aide bénévole en Algérie et surtout l’ami - jusqu’à la mort de cette dernière en 1970. En effet, l’internement de Thérèse Rivière (définitif dès 1948) lui faisait craindre que ce précieux matériel ne soit jamais valorisé. Il l’est énormément depuis qu’il a intégré les collections du musée du quai Branly-Jacques Chirac.

Françoise Girard

La médiathèque conserve une collection de tirages en argentique, provenant de la mission de l’anthropologue Françoise Girard sur le fleuve Sepik, dans les années 1950. Son voyage en Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui s'est étendu sur deux années, nous prodigue des documents inédits, disponibles sur consultation au musée.

Hubert Goldet

Collectionneur passionné et riche héritier, Hubert Goldet (1945–2000) a eu un intérêt prononcé pour l’art contemporain. En 1971, il est l’un des fondateurs de la revue Art Press. Dès 1975, Hubert Goldet collectionne l’art africain, une passion qui ne le quittera pas jusqu’à sa mort. 

Georges-Marie Haardt

La Fondation André Citroën, et plus précisément Georges-Marie Haardt, industriel et explorateur français d'origine belge, directeur général et vice-président de Citroën a fait don au musée d'une collection, qui renseigne notamment son voyage en Afrique et en Asie durant lequel il réalise la première traversée automobile du Sahara en 1922.

Bernard Juillerat

L’anthropologue suisse Bernard Juillerat a voyagé en Afrique, au Nord du Cameroun (Mouktélé), et Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il a notamment fourni un travail d'étude complet sur les Yafar, un peuple d’horticulteurs-chasseurs forestiers. Auteur de nombreux livres, il a aussi fait don de ses photographies, de ses films, ainsi que de documents qui agrémentent avec précision les objets issus de ses voyages d'étude.

Fonds de "L" à "Z"

Madeleine Leclair

Actuelle conservatrice et responsable du département d'ethnomusicologie du musée d'ethnographie de Genèvere, Madeleine Leclair a été pendant plusieurs années responsable de la collection des 10 000 instruments de musique en provenance d'Amériques, d'Asie, d'Afrique et d'Océanie du musée du quai Branly – Jacques Chirac.

Gérard Nougarol

Le cinéaste-anthropologue Gérard Nougarol, a fait don à la médiathèque du musée du quai Branly Jacques –Chirac de ses archives filmiques couvrant une période allant de 1996 à 2012 au cours d'enquêtes ethnographiques. Sa femme, Martine Journet, et lui se sont rendus chez les Wana de Sulawesi  en Indonésie, un peuple semi-nomade d'environ trois mille personnes vivant le long des fleuves Morowali et Solato au coeur de la forêt équatoriale, aux croyances chamaniques. Ce sont près de 17 heures qui sont disponibles en libre accès,  documentant l’agriculture, la pêche, la chasse, la musique, les funérailles de cette communauté.

Hélène Pennec

Le fonds Hélène Pennec, composé de photographies et de films réalisés par sa mère Louise-Marie
Peyre, a fait l’objet en 1995 d’une donation d’Hélène Pennec au musée national des Arts d’Afrique et
d’Océanie. Louise-Marie Peyre (1897-1975) était une peintre aquarelliste, formée  aux Écoles des
Beaux-Arts d’Avignon et de Tunis. Résidente de la ville de Salammbô, en Tunisie, elle a voyagé dans
l’ensemble du bassin méditerranéen et a participé à  de nombreuses expositions. Une partie de ses
œuvres est conservée dans plusieurs musées tunisiens et français, notamment au musée du quai
Branly - Jacques Chirac. Les sujets des films qu'elle a réalisés sont similaires à ceux de ses productions picturales : scènes de vie quotidienne, architecture, paysages et sites archéologiques.  

Henry Reichlen

Grand spécialiste des Andes, l'archéologue suisse Henry Reichlen (1914-2000) partagea sa vie entre l'Amérique du Sud et Paris[1] : il enrichit ainsi les collections nationales françaises de matériel de fouille, de pièces ethnographiques et d'art populaire andin. En 2001, sa fille Marie-Hélène Reichlen fit don de près de 450 pièces archéologiques collectées par son père. Sept autres dons ont suivi depuis, en 2005 et 2013. En 2007, elle donna également à  la médiathèque un important fonds d'archives et une immense collection photographique (9967 pièces).

Prosper Ricard

La médiathèque a hérité des collections de Prosper Ricard. Chargé par le rectorat français du "service des arts indigènes", et auteur du "Corpus des tapis marocains", il est connu pour avoir publié le premier inventaire des tapis marocains . De nombreuses archives contenant des notes, des croquis et des photographies  datant de 1916 à 1952 vous présenteront ses travaux sous un nouveau jour.

Paul Rivet

Paul Rivet (1876-1958) et ses équipes ont joué un rôle crucial pour la discipline anthropologique : institutionnalisation de l’ethnologie à travers la création de l’Institut d’Ethnologie et réorganisation du musée d’Ethnographie du Trocadéro (qu’il dirige avec Georges Henri Rivière à partir du printemps 1928) ; fondation du musée de l’Homme, inauguré en 1938 ; direction de l’Institut ethnologique national colombien créé à son intention en mai 1941 ; professionnalisation des premières générations d’ethnologues français et colombiens ; modernisation des méthodes muséales et innovations...

Thérèse Rivière

La médiathèque du musée du quai Branly – Jacques Chirac a reçu en octobre 2005 un don constitué de photographies et d'archives personnelles de Jacques Faublée, ancien responsable des collections malgaches du musée d'ethnographie du Trocadéro (MET), actuellement musée de l'Homme, professeur de malagache à l'Institut national des langues et civilisations orientalres (INALCO), collègue et ami de Thérèse Rivière. Ce don fut l'occasion pour sa fille, Véronique Guérin, de restituer les archives de la "mission Rivière", que son père avait conservées pour les protéger de la destruction.

Gilbert Rouget

La médiathèque du musée conserve un fonds d'ethnomusicologie acquis en 2005 des archives de Gilbert Rouget. Considéré comme l'un des pères fondateurs d'une école française de l'ethnomusicologie, ses archives présentent un ensemble de travaux touchant au sujet du langage verbal et musical, d'enregistrements sonores et d'une banque de données de musiques conservé sur des fiches et dans des cahiers de notes de terrain, notamment auprès des  communautés  de  femmes  initiées  au  culte  des vôdoun du Bénin.

Jacqueline Roumeguère-Eberhardt

La médiathèque conserve l'ensemble du fonds d'archives scientifiques de l’ethnomusicologue J. Roumeguère Eberhardt, (constitué des Rapports de mission, notes de terrain, correspondance, notes de travail, manuscrits publiés et inédits, photographies, films, enregistrements sonores, etc.), ainsi que des objets déposés par l'auteur au musée de l'Homme.

Guy Stresser-Péan

Ethnologue, archéologue et ethnohistorien, Guy Stresser-Péan (1913-2009) a consacré sa vie au Mexique. Grande figure de l’histoire de l’ethnologie française et de l’histoire commune de la France et du Mexique, il a laissé, aidé de son épouse Claude, une collection de 3 739 objets aujourd’hui conservés au musée du quai Branly – Jacques Chirac. La médiathèque possède de nombreux films :

Gustave Verniory

L’ingénieur belge Gustave Verniory (1865-1949) se rend dans le centre et le sud du Chili pour participer à la construction du chemin de fer. Il raconte ses dix années en Araucanie (1889-1899) dans un récit de voyage qui constitue la principale source historiographique sur l’histoire du Chili après la conquête de cette région en 1883. En mars 2010, ses héritiers ont fait don au musée de la collection d’objets, de photographies et d’archives rassemblée par leur aïeul pendant son séjour chilien.